Face à une deuxième vague imminente du Covid-19, le gouvernement avait décrété un couvre-feu depuis la semaine dernière. Pour Thomas Dutronc, la maladie a eu raison de l’un de ses proches. C’est pour cela qu’il a lancé un signal d’alerte sur les réseaux sociaux.

Le fils de Françoise Hardy dans tous ses états

Si Thomas Dutronc avait déjà lancé un appel sur les réseaux sociaux et les médias au début du mois d’avril pour sensibiliser la population sur le Covid-19, la maladie l’a encore rattrapé en emportant l’un de ses proches. En effet, lors d’une visioconférence pendant le 20H sur France 2, il avait évoqué la situation de son père et de sa mère Françoise Hardy.

Le chanteur avait avoué que si son père est déjà habitué au confinement en se retrouvant dans sa demeure en Corse, il s’inquiétait davantage sur sa mère. « Pour ma mère, on est tous un peu inquiets pour elle. Elle est en rémission après avoir subi des radiothérapies et des chimiothérapies. Elle fait partie des personnes à risques. On lui dit de faire très attention et elle le fait. ». L’inquiétude, ce n’est pas uniquement son fils qui l’ait ressenti, la chanteuse a également dû doubler de vigilance devant sa santé fragile.

Un proche décédé du Covid-19

C’était sur Twitter que Thomas Dutronc avait cette fois-ci annoncé le décès d’un ami qui lui est proche. Ce dernier avait été testé positif au Covid-19 et la maladie a eu le dernier mot. Son enterrement a eu lieu le 23 octobre dernier et le chanteur a posté une photo légendée : « Notre ami Jean Paolini qui a fait tant pour son village nous a quittés à l’âge de 74 ans, après je crois plusieurs mois en réanimation, la COVID aura eu raison de lui, son sourire et son intelligence. »

Il a tenu à mettre en garde les personnes qui ne prenaient pas au sérieux la pandémie en soulignant dans ce même post : « J’ai croisé à l’enterrement une amie de 40 ans qui l’a eue en mars et qui a encore des séquelles respiratoires. Et si on se mettait tous à être vraiment « vraiment » raisonnables et vraiment « vraiment » responsables ? ». L’interprète de J’aime plus Paris avait donc rempli sa part des choses à chacun de prendre ses précautions !