Quelques années après le scandale Julie Gayet, les Français continuent d’en parler d’autant plus que des revirements de situations viennent de faire la une au cours de ces derniers jours. Sébastien Valiela, le photographe qui avait surpris l’ancien président de la République en parle. Il en a profité pour mettre certains détails au clair lors de la promotion de son livre.

Lorsque le président est pris la main dans le sac par un photographe !

C’était en 2014 que l’histoire entre François Hollande et Julie Gayet avait fait la une des journaux non seulement en France mais à travers le monde. Si cette histoire avait été mise au grand jour, c’est tout simplement grâce au travail de cet homme, Sébastien Valiela. Photographe de profession, c’est lui qui avait immortalisé la photo de l’ancien président sur son scooter en catimini pour rencontrer sa belle. Dès lors, la photo était devenue virale, mais en avant première avait servi à Closer pour sa couverture. Selon son témoignage, le photographe n’avait découvert l’idylle entre Julie Gayet et François Hollande, qui était encore en couple avec Valérie Trierweiller, que grâce à un heureux hasard.

Il a expliqué que la chose qui lui a mis la puce à l’oreille c’était Julie Gayet. Cette dernière avait se rendait au café de Flore, avant d’être récupéré et raccompagné par une voiture officielle. Il a effectué la filature ce qui l’a conduit jusqu’au 20, rue du Cirque, près de l’hôtel de Marigny, une demeure de la présidence. Mais ce n’est qu’après plusieurs semaines de travail acharné qu’il a pu photographier François Hollande sur son bolide. Et voilà, le pot aux roses a été révélé au public, suscitant de nombreuses réactions !

Le contrôle fiscal de trop, loin d’être une coïncidence !

Invité sur le plateau de Touche pas à mon poste pour la sortie de son livre « Sans filtre » jeudi dernier, Sébastien Valiela est revenu sur un détail que tout le monde ne connaissait pas au sujet de cette affaire. En effet, après avoir publié la photo du scandale, le photographe avait subit un contrôle fiscal, une chose qui ne lui ait jamais arrivé auparavant. Interrogé par Ciryl Hanouna sur le sujet, il avoue que cela ne relève pas de la coïncidence puisqu’avant Hollande, il avait déjà déterré les squelettes dans les placards des présidents qui se sont succédé.

Parmi ses gros coups, il faut noter la fois où il a découvert l’existence de Mazarine, la fille cachée de François Mitterrand en 1994 et cela pour le compte de Paris Match. Qui plus est, la contrôleuse avait affirmé ses doutes en lui disant : « Il n’y a pas grand-chose à trouver chez vous mais il va falloir que je trouve quelque chose parce que ça vient d’en haut ». Fort heureusement pour lui, il s’en est sorti indemne et ne regrette pas son coup ! Un vrai pro de la photographie d’investigation !