Lors de sa visite d’une association cette semaine, Kate Middleton s’est confessé sur sa famille, notamment sur comment elle et le duc de Cambridge ont appréhendé l’idée de devenir parent. Si pour la mère de famille, cela a été beaucoup plus facile, cela n’a pas été le cas pour le prince William. Découvrez comment il a dû se faire à l’idée d’endosser le rôle de père.

Un témoignage qui entre bien dans le thème !

Si la duchesse de Cambridge était en déplacement c’était tout simplement pour rendre visite à une association qui soutienne les jeunes parents. Au cours de cette visite, cette dernière a pu écouter la difficulté dont les jeunes parents éprouvent, notamment lorsque ce jeune papa célibataire s’est confessé. En effet, il avoue avoir du mal à s’occuper de sa fille de sept mois, et c’est en le rassurant, ainsi que les autres parents présents que la femme du prince William a témoigné à son tour.

Enceinte de 4 mois, la duchesse avait avoué que pour son mari, devenir père n’a pas été une évidence. Elle raconte combien il était difficile pour William de savoir faire les choses en bien au moment de la naissance de leur fils aîné, le prince George. Il était comme tous les autres pères, avoir du mal à se fier à son instinct.

Une aide précieuse pour ceux qui en ont le plus besoin

Après avoir été entendu par les journalistes, le jeune père, qui est également membre de l’association réplique que la duchesse lui a dit que « William avait vécu la même chose » que lui. Ces mots ont suffit pour réconforter le jeune papa désarçonné et bien d’autres papas qui assistaient à cet évènement. Cela montre que malgré leur rang et leur titre, Kate Middleton et William éprouvent les mêmes difficultés que les autres couples.

Pour rappel, lors d’une interview datant de l’année dernière, le prince William avait avoué que ses enfants ne faisant pas encore leur nuit l’exténuent, notamment George qui a 4 ans et Charlotte qui a 2 ans. A noter que la duchesse de Cambridge avait participé à la sensibilisation des jeunes parents face aux risques que peuvent engendrer l’isolement et la dépression. Elle affirme que la maternité est un « défi immense » tout en encourageant les jeunes parents qui sont sur le point de vivre cet instant pour la première fois !