Si Lady Diana avait raison concernant l’incapacité du prince Charles à prendre le règne le moment venu ? En effet, un scandale vieux de 45 ans vient de refaire surface où le prince se trouve mêler jusqu’au cou. Une situation qui pourrait ternir l’image de la monarchie britannique surtout sur le plan diplomatique !

Une affaire politique qui date des décennies

Dans les colonnes du Daily Mail publié ce vendredi 23 octobre, une lettre qui remémore l’ingérence que le futur roi d’Angleterre avait effectué des années auparavant alors qu’il n’avait que 27 ans. Cette lettre du discorde a créée un véritable polémique des années auparavant et avait faillit entraîner un scandale diplomatique énorme entre l’Angleterre et l’Australie. Malgré que l’affaire avait été étouffée, voilà qu’il refait surface, pouvant entraîner de lourdes conséquences.

Cette missive avait été mentionnée dans le livre The Truth Of The Palace Letters : Ambush, Deceit And Dismissal pour la première fois en 1975. Il faut croire que cette lettre écrite par le prince Charles avait été adressée à l’intention de Sir John Kerr, le gouverneur-général de l’Australie et représentant de la monarchie britannique sur le sol australien afin de l’épauler dans le limogeage de Gough Whitlam.

Une crise politique contraire à l’étique de la royauté

La soi-disant lettre avait engendré une grosse polémique mettant à froid la relation entre l’Australie et l’Angleterre. Si cette dernière avait accepté de ne pas se mêler des affaires internes australiennes, notamment grâce à un protocole que la reine Elizabeth II avait établit, son fils avait enfreint cette règle mettant en danger la monarchie. Selon les experts, à cause de cette lettre il a failli à son rôle d’héritier du trône.

Il faut croire qu’à cette époque la reine Elizabeth II avait été pointé du doigt dans cette histoire, sauf que dans leur livre, Paul Kelly et Troy Bramston affirme que cette dernière n’a rien à avoir dans cette décision. Sauf que cette affaire est actuellement de nouveau mise sur le tapis, ce qui pourrait engendrer une crise diplomatique sans précédente !