Suite au décès de Samuel Paty dans une circonstance atroce, l’affaire Mila est de nouveau mise sur le tapis. Sur le plateau de « C à vous », Nabilla avait été vivement critiquée surtout pour la manière dont elle a traité l’adolescente. Découvrez la suite dans ce qui suit.

Liberté d’expression ou presque

La mort tragique de Samuel Paty, le professeur d’histoire-géographie assassiné en pleine rue par un réfugié tchétchène de 18 ans a retenu l’attention du grand public au cours de ces derniers jours. Pour rappel, cet enseignant avait montré des caricatures « satiriques » de Mahomet à ses élèves. Si le professeur avait reçu un hommage national assisté par Emmanuel Macron et François Hollande, les enquêtes suivent encore leur cours actuellement.

Par ailleurs, sur le plateau de « C à vous », Patrick Cohen en avait profité pour revenir sur une affaire datant de janvier. Le journaliste avait mis en exergue l’affaire Mila, l’adolescente de 16 ans qu’il avait invité lors de son émission et qui avait critiqué ouvertement l’islam avec des mots assez acerbes sur les réseaux sociaux.

« Mila a qui on continue de promettre les pires sévices sur les réseaux sociaux et même en vrai cet été alors qu’elle était en vacances à Malte » commentait le journaliste avant de pointer du doigt un commentaire de Nabilla.  Il avoue que la jeune fille a été « dénoncée sur les plateaux télé, vomie par Nabilla dans un tweet salué plus d’une centaine de milliers de fois, vilipendée par Ségolène Royal, et ignorée par une partie de la presse » disait encore le journaliste.

Une réponse courte et qui n’a pas attendu !

Face à ce déferlement de haine à son encontre, Nabilla n’a pas attendu pour répondre au journaliste en saisissant son compte Twitter. « Chers journalistes et détracteurs, je n’ai pas vomi sur cette jeune femme mais sur ses propos qui m’ont énormément blessée, moi, mais aussi les musulmans du monde entier. Respectons les croyances des autres, sans porter aucun jugement de valeur. Condamnons tout acte extrémiste ! » affirmait la star de télé-réalité. Sauf que Patrick Cohen n’était pas le seul à lui avoir flingué sur la toile, d’autres journalistes ont également condamnés son attitude à l’égard des commentaires que Mila avait prononcés sur la religion musulmane. Buzz ou réel souci de la liberté de question, on se pose la question ?