Après avoir été hospitalisé il y a presque trois mois, Michel Drucker se remet petit à petit de sa maladie et des opérations qu’il a subi. Le présentateur phare de France 2 revient sur cette tragédie qu’il a vécu, lui et sa famille en témoignant par téléphone sur le plateau de Touche pas à mon poste. Une situation difficile dans laquelle il a frôlé la mort de très près.

Un miraculé !

Interrogé par Benjamin Castaldi sur son état de santé, Michel Drucker a donné des détails à faire froid dans le dos concernant son état de santé. « Le premier stresse qu’on a eu, c’est qu’on m’a dit que j’avais une infection mitrale. Il y a deux valves très importantes dans le cœur, c’est l’une d’elles ». Il faut croire que cette maladie avait été due à l’affaiblissement de son système immunitaire suite à un traitement contre la thyroïde. Sauf que l’infection était enclenché par des bactéries contenues dans une dent abîmée après s’être rendu chez le dentiste.

Le présentateur de l’émission Vivement dimanche de France 2 a également tenu à signaler les spectateurs dans son témoignage. « Si vous allez chez le dentiste, je vous dis, si vous avez eu des petits problèmes cardiaques, il faut le signaler. Le moindre soin dentaire ne doit pas être fait chez un sujet qui a une faiblesse cardiaque. Il faut le mettre sous antibiotiques tout de suite et on reporte le soin dentaire au lendemain ». Indispensable pour éviter ce gere de problème.

Des complications suite à une simple infection !

« Cette bactérie a migré sur la valve, elle a infecté une partie du cœur, engendrant une septicémie, ça a touché le rein, la rate… Et je peux le dire maintenant, il y avait deux petits saignements au niveau cérébral qui étaient inquiétants », une chose qu’il a voulu garder secret sauf lors de ce témoignage. Les chroniqueurs sont restés bouche bée après avoir entendu cette révélation. C’est ainsi que Benjamin Castaldi lui avait demandé s’il avait frôlé la mort ? « Oui, j’ai frôlé la mort et frôlé l’amputation, car la bactérie avait bouché l’artère de la jambe droite, qui commençait à se nécroser, et à quelques jours près on aurait sans doute amputé », réponda-t-il à cette question.