Tout le monde a vu comment Laurent et Emma sont tombés amoureux « au premier regard » même si les coachs de l’émission ne les avaient pas mis ensemble ! Sauf que quelques mois après leur idylle, le couple a fini par se séparer. Pour cause : incompatibilité au sein du couple ?

La fin d’une histoire qui a bien débuté !

Si Emma et Laurent ont commencé a flirté ensemble dans l’émission, ils ont décidé de poursuivre leur histoire bien en delà des feux du projecteur. Ils étaient amoureux et tout présageait que cette fois c’est le bon jusqu’au jour où la pharmacienne a posté un story sur son compte Instagram. Il faut croire qu’ils ont été le couple le plus apprécié des internautes au cours de l’émission étant donné que leurs postes ont attirés un grand nombre de likes et de commentaires.

Après le confinement, le couple a décidé de donner un nouveau souffle à leur relation en parcourant la France, sauf que cela n’a pas donné l’effet escompté. Les internautes n’ont pu connaître la fin de l’histoire que dans un post Instagram publié par Emma : « … Comme j’ai pu l’évoquer, je suis célibataire. Je suis seule depuis dix jours environ. Ce n’est pas une question d’infidélité, de mensonge, de manque d’amour. Rien de tout cela, au contraire ».

Une séparation parce que les deux étaient incompatibles !

Tout est donc dit, si Laurent et Emma ont décidé de mettre un terme à leur histoire c’est parce qu’ils se sentaient incompatibles l’un de l’autre. D’un commun accord, ils ont décidé de se séparer malgré que l’amour soit toujours présent, ce qui ne laisse pas présager une nouvelle réconciliation si le destin est de leur côté, comme l’indique Emma dans ce même post. La jeune blonde affirme être séparée mais reste indisponible pour une nouvelle histoire. Pour ce qui concerne Laurent, il ne s’est pas prononcé sur cette histoire.

A en croire les rumeurs, l’expert de l’émission leur a déjà mis en garde. « Jean-Luc Beaumont, un des experts, m’a contactée. […] Il m’a dit qu’ils avaient identifié une compatibilité entre nous, sans me dire le pourcentage, mais qu’il y avait “quelque chose qui bloquait”. Il ne m’en a pas dit davantage et je n’ai pas vraiment cherché à savoir ». Les deux ont peut-être appris de leurs erreurs !