Après avoir mis en vente sa superbe villa de Los Angeles, voilà que Laeticia Hallyday a également mis en vente sa maison de Marnes-la-Coquette. Vous vous demandez pour combien d’euros le bien avait été cédé ? Le nouveau numéro de Closer Mag nous a dévoilé le prix !

Une page qui se tourne après la vie avec Johnny Hallyday

Quelques années après la mort de la rock star, sa veuve, Laeticia Hallyday a décidé de refaire sa vie. La maman de Jade et Joy a décidé de mettre en vente sa villa de Los Angeles mais aussi sa maison de Marnes-la-Coquette pour venir s’installer à Paris. Comme nous le rapporte le nouveau numéro de Closer sorti vendredi, La Savannah a été évalué à 12 millions d’euros. Une agence immobilière appartenant à l’un des amis de Laeticia se charge de la vente. A en croire les sources officielles, les premières visites des lieux se dérouleront très prochainement.

Comme la villa de Los Angeles, La Savannah compte également une salle de cinéma professionnelle et se trouve dans un quartier résidentiel où on ne côtoie que des biens de luxe. Se trouvant sur une superficie de 900 mètres carrés avec un jardin de 5 000 mètres carrés tout autour, la demeure dispose d’un court de tennis privé ainsi que d’une grande piscine. Si l’actuelle compagne de Pascal Balland a décidé de mettre en vente ces biens c’est tout simplement pour pouvoir rembourser les dettes fiscales de son défunt mari.

Une vente pour oublier les mauvais souvenirs

Pour Laeticia Hallyday, malgré son souhait de tourner une page de sa vie, La Savannah lui rappelle autant de mauvais souvenirs comme elle l’a confié sur RTL. Au cours de l’interview qu’elle avait donné à Marc-Olivier Fogiel concernant cette demeure, il faut croire que la veuve de Johnny Hallyday est toujours hantée par la pensée de celui qui a été son « homme » au cours de toute une vie.

« Cette maison de Marnes-la-Coquette, est chargée de souvenirs, ceux de ces derniers mois n’ont été que désespérance, angoisses et peurs. Ce retour, je le redoutais terriblement. Mon cœur était lié à mon homme, ma vie est désespérément vide sans lui (…) Une part de lui est restée ici, dans les objets, les odeurs, les pièces où il aimait être. » disait-elle. C’est aussi une raison des raisons pour laquelle, la veuve a décidé de la mettre en vente !