Depuis la diffusion de la saison 4 de la série The Crown, de nombreuses questions fusent auprès des amateurs de la série. Jour après jour, de nouvelles scènes font leur appirition ce qui fait que les téléspectateurs n’arrivent plus à se retrouver entre la réalité et la fiction. Alors, lorsque dans la série, la princesse de Galles embrassait la reine Elizabeth II, la question sur la véracité de ce geste a suscité de nombreuses réactions. Explication !

Fiction ou réalité ?

Dans la saison 4 de The Crown, les téléspectateurs ont pu découvrir des scènes qui ne s’apparentent pas réellement à la vie des membres de la famille royale, à l’instar de Lady Diana et du prince Charles. Parmi cela il faut noter cette fois où une scène met en avant l’épreuve de Balmoral ou encore cette danse sur scène lors de l’anniversaire du prince Charles.

En effet, cette saison met en avant la vie de la princesse des coeurs qui relèvent souvent de l’imagination débordante du réalisateur. Alors que la série bat son plein, une autre question tique la curiosité des téléspectateurs à savoir cette fois où elle embrassait la reine Elizabeth II sur les joues en signe de respect. Vrai ou faux, un expert de la famille royale a décidé d’apporter un éclaircissement sur le sujet.

Une situation qui ne dépeint pas la réalité

Selon Stéphane Bern, Lady Diana était la seule à être autorisée à l’embrasser sur les joues en signe de respect avant de plier légèrement le genou. Certes, la reine Elizabeth II n’est pas fan des embrassements, des étreintes et des signes d’affection, toutefois, « elle reste très compréhensive lorsqu’il s’agit de sa belle-fille », Diana. C’était dans les colonnes de Paris Match que cet adepte des têtes couronnées a apporté ces quelques informations au sujet de cette scène où l’on peut voir Lady Diana embrassée sa belle-mère sur les joues.

Il faut croire que malgré les fictions qui peuvent dépeindre la réalité, The Crown a permis de mettre au grand jour certains mystères qui entourent la famille royale britannique. Néanmoins, le gouvernement britannique a sommé Netflix de préciser à chaque diffusion que la série ne relève que de la fiction et non un documentaire qui relate la vie de la famille britannique.