Cela fait une semaine que le verdict concernant le procès qui opposait Johnny Depp au tabloïd de The Sun a été rendu. Dans l’affaire, l’ex-compagnon de Vanessa Paradis a perdu face au « number one » des magazines anglais, et pour aller plus loin, il a dû écoper d’une peine assez lourde. Une chose qui n’échappe pas aux yeux des observateurs mais aussi de ses fans !

Une plainte pour diffamation

Rappelons-le, si Johnny Depp avait attaqué en justice The Sun c’est tout simplement à cause d’un article paru dans les colonnes du magazine le traitant de « cogneur de femmes » ! Une pilule qui n’est pas descendu pour l’acteur hollywoodien surtout après son divorce très médiatisé d’avec Amber Haerd ! Le verdict a donc été rendu lundi dernier, dans lequel l’acteur de 57 ans a perdu. Qui plus est, pour aller encore plus loin, le juge en charge de l’affaire l’aurait condamné à rembourser les frais de justice que le journal aurait déboursé. Une situation qui met en désarroi son ex-compagne et mère de ses enfants, Vanessa Paradis. Si cette dernière en compagnie de sa fille Lily-Rose se retrouve en confinement à Paris et restent discrètes sur le sujet, elles ne restent pas moins pour autant concernées par cette affaire !

Un procès qui a coûté un bras et 6 millions d’euros !

Si l’interprète des Pirates de Caraïbes aurait voulu laver son honneur, il a faillit perdre son bras mais surtout ses 6 millions d’euros dans ce procès intenté contre The Sun. Le juge n’a pas considéré le plaignant en affirmant que « lorsque Johnny Hallyday avait été traité par le même magazine de cogneur de femmes il y a plusieurs années de cela, le chanteur n’avait pas traîné en justice l’institution ». Pour le coup, Johnny Depp a été contraint de rembourser les frais de justice que le magazine The Sun avait payés, ce qui revient à 6 millions d’euros. Il faut comprendre qu’aucun communiqué officiel de la part des avocats de l’acteur n’avait été émis, mais à en croire les choses, cela revient à ce chiffre. A noter toutefois qu’un autre procès l’attend à son retour aux Etats-Unis. De quoi chambouler toute une finance !