Celui qui voulait être président à la place du président a encore une fois fait parler de lui. Pour cette fois, Jean-Marie Bigard n’a pas abordé la raison de son désistement à la course à la présidentielle, par contre, il n’a pas hésité à hurler sur une journaliste. Cette dernière avait malencontreusement posée la question qui fache. Découvrez pourquoi ?

Une rage qui s’est exprimé en plein direct !

Si Jean-Marie Brigard était si en colère et n’a pas su se retenir sur le plateau de France Bleu durant l’émission « Dans le rétro » présentée par Déborad Grunwald, il faut croire que l’humoriste n’a pas eu sa langue dans sa poche. Interrogé sur les complots relatifs au confinement, la crise sanitaire et la propagation du Covid-19, ce dernier était unanime. Il avoue être enragé face aux autorités qui souhaitent manipuler le peuple. Jean-Marie Brigard a lancé une bombe, qui n’est pas prête d’être désamorcé de sitôt !

« On nous prend pour des co*s. On nous manipule »

Comme la balle a été lancé, Jean-Marie Brigard n’a pas hésité à affirmer que les autorités sont sur le point de mettre en place une forme de dictacture devant cette pandémie. Si quelques jours plutôt, il s’en est pris à Olivier Véran qui refusait d’annoncer une date de la fin du confinement, il a tenu à affirmer que lui non plus ne peut donner une date pour le déconfinement.

« C’est génial notre ministre de la santé ‘sait qu’il ne sait pas’. Je pense à tous mes amis commerçants, barmen, restaurateurs, artistes, intermittents du spectacles, etc… qui n’ont plus la force d’entendre ce genre de ‘je ne sais pas », avait-il ajouté sur Twitter. Une manière de clore cette entrevue cinglante en pleine directe !