C’est méchant de dire à une femme qu’elle fait plus que son âge, mais c’est ce qui s’est passé dans l’émission Incroyables Transformations ce vendredi 22 octobre. Léa Djadja, Nicolas Waldorf et Charla Carter n’ont pas cru leurs yeux lorsque la jeune femme qui s’est présentée devant eux avait 28 ans alors qu’elle paraissait en avoir 40 ! Un beau défi que le trio a relevé sans rechigner !

Une jeune femme qui se « mémérise » !

Dans ce nouvel épisode, le trio formé par Léa Djadja, Nicolas Waldorf et Charla Carter allait donc remettre en valeur Marilyne, une jeune femme de 28 ans qui paraît en avoir 40 ! Cette dernière a du mal à trouver l’amour et c’est l’une de ses amies qui avait lancé l’alerte auprès de l’agence. Les coachs étaient choqués en la voyant franchir le seuil de l’agence et ils ont eu la bouche bée.

Le souci pour Marilyne c’est qu’elle souhaiterait faire des rencontres, sauf qu’elle n’ose pas de peur d’être rejeté à cause de sa manière de se « fringuer ». Son amie avoue que « …au début, je lui donnais 35-36 ans… Parce que vu comment elle s’habille, qu’elle n’est pas maquillée, elle ne fait pas du tout féminine en fait. Ça la mémérise un peu, tout ce qu’elle met. ». Alors, les experts de l’émission ont accepté de lui venir en aide !

Un défi relevé haut la main !

Une fois encore, les téléspectateurs ont pu découvrir l’incroyable transformation qui s’est opéré au cours de l’émission. Que ce soit au niveau de la coiffure, du style vestimentaire ou du maquillage, il y avait beaucoup à faire. Léa Djadja n’a pas manqué de faire une petite remarque que : « si tu portes des vêtements qui te rendent fade et qui te vieillissent, c’est normal qu’on puisse le penser… » avec toute la tristesse du monde envers cette jolie jeune fille qui essaie de s’effacer des regards des autres !

Après avoir retravaillé la coiffure, le maquillage et le style vestimentaire tout en apportant une touche de modernité, le trio a réussi brillamment leur défi. La participante n’a pas pu retenir ses larmes en se découvrant dans le miroir : « Je ne me reconnais pas, c’est un truc de fou. Même mes yeux, je ne les reconnais pas. Je suis belle. » L’équipe a donc réussi son coup au bonheur de Marilyne !