La côte de popularité d’Emmanuel Macron continue de grimper en flèche au cours de ces derniers mois. Cela constitue la joie de son épouse, Brigitte mais aussi la stupéfaction de ses détracteurs et ses concurrents à la présidentielle. Losr d’une interview qu’il avait donné, Gérard Larcher, le président du Sénat a tenu à expliquer pourquoi ce revirement de la situation !

Un chiffre qui laisse présager beaucoup de bonnes choses

A 18 mois de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron a vu sa côte de popularité augmenté malgré le confinement et la pandémie. Selon Gérard Larcher, cela est dû à une technique bien rodée que le président à adopter. En effet, ce dernier a tenu à expliquer que « la popularité de Macron remonte malgré le confinement. Avec 49 % de bonnes opinions, le chef de l’Etat est à un niveau de popularité supérieur à celui de ses prédécesseurs dix-huit mois avant la fin de leur mandat » dans les colonnes du Parisien. Il n’a pas attendu pour expliquer pourquoi une telle situation.

Une technique semblable à celle du serpent

Devant ce temps de crises, si la popularité d’Emmanuel Macron a connu un coup de boost c’est tout simplement parce que le président a adopté une technique héritée du serpent selon Gérard Larcher. « L’homme qui se noie se raccroche même à un serpent. », avait-il expliqué. « Le serpent, c’est ce jeune président qui, depuis 2017, a étouffé la droite à la manière du boa constricteur. Et l’homme qui se noie, c’est la droite », ajouta-t-il. Une chose qui ne devra pas faire la fierté du président de la République comme l’indique le président du Sénat !