C’est dans les colonnes de Elle Magazine que Gérard Depardieu raconte son histoire d’adultère et la raison qui l’a poussé à tromper sa femme de l’époque. Véritable charmeur, c’est un véritable gars à femme et il n’éprouve aucune honte. Alors, découvrez dans ce qui suit pourquoi l’acteur se laissait tenter facilement par la gent féminine !

De la curiosité et beaucoup de passion !

Pour Gérard  Depardieu, la sortie de son livre intitulé Ailleurs lui a permis d’évoquer certaines de ses manières de pensée comme l’adultère. Au micro de nos confrères sur Elle, le mastodonte de la cinématographie française avait avoué que oui, il admire les femmes. Et parmi ses préférées, il faut certainement noter une certaine Catherine Deneuve, Isabelle Adjani, Isabelle Huppert ou encore Marguerite Duras. L’acteur phare des Valseuses a parlé d’adultère et de tromperie sans aucun détour, ce qui a surpris plus d’un. Sauf que comme il ne fait pas les choses à moitié, l’homme de 71 ans en parle comme une chose banale et non un tabou, malgré cette société puritaine dans laquelle on se trouve. Pour lui, ce qui pousse les gens à l’acte, que ce soit envers sa femme ou son homme c’est tout simplement la curiosité.

L’amitié, meilleure que l’amour

Au cours de son interviewé, Gérard Depardieu avait également avoué que l’amour est éphémère. On peut tomber amoureuse une fois, se marier pour retrouver un certain équilibre et divorcer la seconde d’après. Il évoquait ainsi l’histoire d’amour qu’il a tissé avec Elisabeth Dominique Lucie Guignot. Sa femme entre 1970 et 1996 avec qui il avait eu deux enfants et qu’il aurait trompé au cours de leur histoire. Lorsqu’il avait été interrogé sur sa préférence, l’amitié ou l’amour, l’acteur a répondu sans équivoque : l’amitié. « L’amour, c’est bien, mais je ne peux pas rester. Je pars et je reviens, il y a que des femmes qui ont déjà vécu qui peuvent le comprendre » disait-il. Au cours de son épilogue, il avoue aimer les femmes mais l’amitié féminine pour lui «… dépasse tous les amours. C’est plus doux » ! Il ne s’est pas retenu en affirmant que : « Une amitié masculine, c’est bien quand on est gamin, qu’on construit une cabane et qu’on se branle », une conclusion à la Gérard Depardieu tout craché !