Un grade rapproché du président de la République avait invité une femme à venir dans l’hôtel où le couple présidentiel avait séjourné au cours de leurs vacances d’été à Fort de Brégançon. L’homme en question avait été pris la main dans le sac. La question est de savoir s’il y a eu sanction ou pas !

La sécurité du président avant tout !

En juillet dernier, lors des vacances d’été de Brigitte et Emmanuel Macron, un incident avait été rapporté par la sécurité de la présidence de la République. En effet, un homme appartenant à ce groupe avait fait entrer illégalement une femme dans l’hôtel où le couple présidentiel ainsi que l’équipe rapproché du chef de l’Etat se trouvait. Le problème s’est vite transformé en un véritable polémique surtout lorsqu’il avait été ébruité dans les médias.

Ce comportement jugé « inapproprié » avait mis à mal le groupe de sécurité de la présidence, notamment le colonel Benoît Ferrand. Le garde rapproché en question avait invité une femme à venir dans sa chambre, dans l’hôtel qui se trouvait en face de l’hôtel où le couple Macron profitait de leurs vacances. La jeune femme en question avait été rencontrée dans un bar avant que le policier en question l’invite dans sa suite.

Une sanction en vue ?

Face à cette imprudence qui aurait mis en danger la vie du président de la République et sa femme, la question que tout le monde se pose c’est : est-ce que le policier sera sanctionné ou pas ? A en croire les bruits qui courent dans les couloirs de l’établissement, le colonel Benoît Ferrand avait affirmé que des décisions seront prises à l’encontre de ce garde du corps imprudent, notamment une sanction à la hauteur de sa faute ainsi qu’une affectation immuable. Cela est le cas tout simplement parce que son comportement était incompatible avec le respect du « secret défense » des membres du GSPR.

Pour ce qui est du président, il n’avait pas tenu à s’exprimer sur le sujet. Ce dernier œuvre toujours au sein du GSPR tout en assurant sa fonction de garde du corps auprès du président de la République et de sa femme. Certes, il avait participé aux derniers voyages présidentiels à savoir le Liban, la Lituanie, le Lettonie et les Alpes-Maritimes, mais ce qui est sûr c’est qu’il est guetté à chaque mouvement durant son service !