Il faut croire que depuis que François Hollande n’est plus dans le milieu de politique, il s’est consacré entièrement à sa nouvelle campagne, Julie Gayet. Sauf qu’il ne déroge pas pour autant son rôle de chef de famille. Il l’a même prouvé pour cet hommage auquel il aurait dû assister à Nice, notamment lors de cet attentat qui a fait trois victimes.

Des présidents absents sur le banc !

Durant cette célébration qui a eu lieu à Nice, les présidents sortants François Hollande et Nicolas Sarkozy ont été convié par le maire de la ville Christian Estrosi. Si les opposants du maire actuel ont affirmés que François Hollande avait été mis à l’écart pour mettre à l’honneur Nicolas Sarkozy, la réalité est toute autre ! En effet, si le prédécesseur d’Emmanuel Macron n’avait pas pu assister à cet évènement c’est tout simplement parce qu’il avait été retenu pour une affaire de famille. Aucune précision n’avait été apportée sur ce sujet, même si des rumeurs fusent de partout sur Twitter.

Un message qui s’adresse à tous les Français

Malgré qu’il avait été absent de cet évènement, François Hollande avait tenu toutefois à présenter ses hommages aux victimes de l’attentat de Nice, tout comme la plupart du peuple Français. Il a transmis à tous les Niçois sa solidarité face à cette attaque contre la basilique Notre-Dame-de-l’Assomption qui a fait près de trois morts. L’auteur de cet attentat est maintenant transféré à Paris où des enquêtes devront se poursuivre. Pour le député Les Républicains Eric Ciotti, il a pris la parole en affirmant : « Je me réjouis que le barbare islamiste de l’attentat de Nice vienne d’être transféré de l’hôpital Pasteur de Nice répondant ainsi à ma demande et à celle de la communauté médicale». Une situation qui risque d’envenimer les tensions.