Etre mère c’est une chose, être reine c’est différent ! Telle est la devise d’Elizabeth II après ses nombreuses décennies de reine. Après l’affaire Jeffrey Epstein dans la quelle est mêlée le prince Andrew, elle n’hésite pas à faire le ménage autour d’elle. Le tout pour la monarchie bien sûr !

Un prince obligé de se retirer de la vie publique !

Alors que le suicide du milliardaire Jeffrey Epstein a ébranlé la monarchie, le prince Andrew, fils de la reine Elizabeth II vient de faire les gros titres. Il était accusé par plusieurs femmes d’avoir eu des rapports sexuels avec elles alors que ces dernières étaient encore des mineurs. Pour le duc d’York, ces allégations étaient mensongères, sa mère en a décidé autrement. Il était obligé de faire profil bas en se retirant de la vie publique. Pour aller plus loin, la monarque avait même décidé de l’écarter des photos royaux et des célébrations au sein de la famille royale.

Pour les touristes qui viennent à Balmoral, les étagères des boutiques de souvenirs ne proposent plus d’articles à l’effigie du prince prodigue. Il est à noter que le prince Andrew est actuellement sous les viseurs du FBI après l’arrestation de Ghislaine Maxwell. Sans compter cette destitution au sein de sa famille, le prince fait également face à de gros problèmes d’argent. D’où la cause de la liquidation judiciaire de son organisme caritative le Prince Andrew Charitable Trust !

Tout ça pour le sexe ?

Pour l’aider quand même à s’en sortir, la Couronne britannique lui est venu en aide en lui offrant un chèque de 16 000 euros. Certes, il était ami avec Jeffrey Epstein, mais il nie avoir participé à son réseau de proxénétisme. Cela contredit ce que l’auteur du livre « Sex, Lies ans Dirty Money By The World’s Powerful Elite » a publié récemment.

Dans les colonnes de The Sun, nous pouvons lire que si les deux personnes étaient amis c’est tout simplement parce qu’Epstein avait fournit Andrew en filles pour ses fantasmes et plaisirs sexuels. Le prince avait une obsession maladive pour les rousses, et son ami lui avait fournit les plus belles filles rousses qui existaient. Il faut croire que c’est son addiction au sexe qui a causé la perte du prince, une chose intolérable pour Elizabeth II malgré que les filles affirment qu’il était un gentleman et qu’elles étaient consentantes.