C’était dans C à Vous mardi 1er décembre sur France 5 que Harry Roselmack s’est confié au micro d’Anne-Elisabeth Lemoine. S’il était venu sur le plateau pour la promotion de son recueil intitulé Nouvelles d’après 20h, il faut croire qu’il a pointé du doigt le racisme dont beaucoup de personnes sont victimes. Un moment pour lui d’évoquer un souvenir qui l’a marqué au fer rouge !

Il n’était qu’un enfant de 4 ans !

Harry Roselmack avait raconté comment il a vécu la discrimination raciale alors qu’il n’avait que 4 ans, la première d’une longue série ! On l’avait interdit d’entrer dans un magasin à cause de sa couleur de peau. « C’était incroyable. C’était en province, il me semble que c’était à Blois, mais ce n’est pas l’important. En réalité ce genre d’épisode arrive très régulièrement, on l’a vu dans l’actualité de ces derniers jours, on a vu encore à quel point l’apparence pouvait entrainer des situations dramatiques » a-t-il témoigné. Une manière à lui de parler de l’affaire Michel Zecler, le producteur de musique violenté par la police.

Se faire discriminer même en tant que journaliste

Le présentateur de l’émission Sept à Huit racontait également pourquoi il avait décidé d’arrêter de présenter le JT suite à la discrimination dont il subissait. « J‘ai arrêté le JT parce que ça devenait compliqué d’assurer à la fois le JT, Sept à Huit pendant la saison, les JT que je faisais pendant des vacances puisque j’étais joker de Patrick Poivre d’Arvor et de Laurence Ferrari, a-t-il détaillé. J’avais (l’émission) Immersion et j’avais aussi un peu de travail à RTL et je voyais arriver les vacances d’été où je ne pourrais pas être avec ma famille« , un moment à lui de faire le point sur les préjugés racistes dont lui comme beaucoup d’autres personnes ont fait l’objet.