Cela fait plus d’un an que Dimitri Rassam et Charlotte Casiraghi sont mari et femme. La naissance de Balthazar a scellé cette union, sauf que pour le Français, il sera difficile d’obtenir la nationalité française pour son fils. Ce dernier demeurera un monégasque tout comme sa mère, et sa grand-mère, la princesse Caroline de Monaco.

Une nationalité héritée de la royauté

Si pour Dimitri Rassam, faire en sorte que son fils devient un citoyen français est devenu impensable. En effet, sa femme, la princesse Charlotte Casiraghi est fière d’appartenir à la royauté monégasque. Comme elle l’a confié dans le magazine Madame Figaro, la jeune femme n’hésitera pas à assurer que ses enfants ont la même nationalité qu’elle tout simplement pour faire perdurer la tradition. Tout comme sa mère, elle est fière d’appartenir à cette racine.

Appartenir à une minorité c’est plus que louable

Pour l’aînée des Grimaldi, appartenir à la minorité est plus qu’intéressant, c’est une fierté nationale. Il faut croire que lorsque cette dernière avait été interrogée sur la manière dont elle considère les Français, elle n’a pas pris le temps de répondre. Tout Monégasque pense en effet que c’est « le grand voisin néanmoins ami » ! Charlotte Casiraghi avait affirmé qu’elle est fière d’être Monégasque et sujet du prince Albert, son oncle.

« Les gens ignorent souvent que si l’histoire de notre famille a pu perdurer depuis le XIIe siècle, c’est qu’il existe une proximité et une familiarité – au sens de la famille – entre nous et le peuple monégasque que peu de gens peuvent comprendre » vienne ajouté sa mère, la princesse Caroline de Monaco. «Si je devais être monarque, j’aimerais être le tsar de toutes les Russies qui ne connaît aucun de ses sujets, ou le prince de Monaco qui les connaît tous. » une phrase qu’elle avait emprunté à Guy de Maupassant !