Avec son odeur et son goût agréable combiné à la consistance onctueuse de sa chaire, l’abricot frais nous délecte durant tout l’été. Il nous procure bien-être et vitalité mais surtout nous aide à éviter ou à combattre la constipation. Par ailleurs, ce fruit, exceptionnellement coloré entre le rouge et le jaune, enjolive notre teint. Revenons sur les effets bénéfiques de l’abricot sur la santé. Comment le choisir et bien le conserver afin de maximiser ses vertus.

Il ne faut surtout pas passer à côté de ce fruit estival ainsi que de son apport bénéfique pour votre santé et qui plus est, encore, l’abricot peut se balancer entre des recettes salées ou sucrées, selon vos goût ou inspiration du moment !
L’abricot est l’un des fruits qui regorge de vitamine A, et beaucoup plus au niveau de son écorce. Elle est très énergétique puisque consommer deux abricots seulement suffit déjà pour vous apporter en moyenne 34 pour cent de vos besoins journaliers (Ce pourcentage est un extrait de la table Ciqual de la composition nutritionnelle des aliments). N’attendez plus ! Puisez donc de cette énergie gourmande. Il vous suffit de croquer de ce fruit !

L’abricot est bon pour la peau !

En effet, comme le précise Audrey Aveaux, une diététicienne et nutritionniste de métier, la vitamine A contribue grandement à hydrater votre peau entre autres l’épiderme. Sa vertu émolliente, redonne de l’éclat à la peau ! Mais pas que cela, en période estivale, l’abricot, à elle seule, a la capacité de protéger votre tissu cutané des effets du soleil par activation de la mélanine en vous garantissant de garder votre hâle naturel. Voyez dans tout cela, la beauté de la Nature ! Quoi de mieux !

L’abricot regorge de nutriments essentiels.

L’abricot fait partie des fruits dans lequel l’on peut trouver bon nombre de nutriments essentiels soit environ une dizaine dont particulièrement le potassium et en deuxième position le cuivre mais on y retrouve aussi du calcium, du zinc, du magnésium, du fer et même de l’iode, du phosphore, du manganèse, du sodium. Par ailleurs, il contient mêmement du sélénium. Pour le bon fonctionnement de notre corps. Rien de meilleur que l’abricot et particulièrement durant la saison d’été où vous êtes amenés à beaucoup transpirer ! Étant donné que transpiration est synonyme d’élimination de vos sels minéraux ! Il vous suffit de croquer l’abricot à pleines dents et le tour est joué, puisque

c’est un fruit rafraichissant !

Selon toujours la table Ciqual, consommer uniquement deux de ce fruit suffit pour couvrir 11 à 13 % de vos besoins journaliers en élément potassium. Audrey Aveaux souligne mêmement le rôle de l’abricot dans la « régulation » de votre pression artérielle.
Le fait de consommer journellement deux abricots seulement apportera déjà 7 à 9 % des besoins en cuivre de votre organisme. Ce dernier est un élément aussi bien essentiel en ce qu’il favorise la stimulation du système immunitaire. A part ces deux éléments suscités, l’abricot couvre en moyenne environ 2,5 % pour ce qui est des autres éléments.

L’abricot : source de fibres alimentaires de bonne qualité.

Ce fruit est aussi une excellente source de fibres et de plus, des meilleures. Toujours en partant de la base et donc de deux abricots, elles renferment 1,3 à 2,5 grammes de fibres alimentaires pour 100 grammes. La diététicienne-nutritionniste revient sur sa fonction digestive. En effet, ce sont les pectines (représentant près de la moitié des fibres d’un abricot) qui intervient dans la régulation du transit intestinal. Par conséquent, l’abricot est un fruit qui aide à lutter contre la constipation. En outre, elle favorise également les sécrétions digestives de par son goût légèrement acide.

L’abricot rajeunit !

Ce fruit est aussi riche en antioxydants (catéchol, quercétol, acide férulique, acide caféique, etc.) et par conséquent vous protège du phénomène de vieillissement précoce. Il est, en effet, possible d’évaluer l’activité antioxydante d’un produit alimentaire en faisant usage du « score Orac ». Pour 100 grammes d’abricot, l’on a 1 100 mg (USDA Database).
En dehors de cela, il possède mêmement, au passage, un vertu anti-inflammatoire.

L’abricot très énergétique !

Séché, l’abricot vous fournit plus d’énergie soit cinq fois plus par rapport à l’abricot frais. De quoi vous requinquer efficacement ! on parle là d’un apport énergétique allant à 271 kilocalories pour 100 grammes de fruits (équivalent en moyenne 10 à 12 abricots secs) contre seulement 50 petites kilocalories aux 100 grammes (et lorsque c’est frais, 2 à 3 abricots suffisent).

L’abricot sec a une forte teneur en potassium soit de 1,09 gramme par 100 grammes de fruit. Sa richesse minérale aide à réduire voire éviter l’apparition des crampes chez les sportifs. Pour informations, le potassium est essentiel à la fonction neuromusculaire. L’abricot représente un coupe faim efficace, ayant une richissime composition nutritionnelle, et facile à transporter pour une petite collation chez les adultes soucieux de leur santé.

Allergies à l’abricot !

Pour ce qui ont un terrain atopique autrement dit des antécédents allergiques (rhinite allergique, asthme, …) notamment au pollen, l’abricot pourrait enclencher des épisodes d’allergies se manifestant le plus souvent par des démangeaisons, ou une sensation de cuisson des lèvres ou encore picotement dans la gorge.

Pour les intolérants aux sulfites : il est recommandé de les consommer avec des additifs alimentaires (de E 220 à E 228) pour les empêcher de brunir lorsqu’ils sont séchés. Le but est de vous épargner les céphalées, un essoufflement, douleur à la poitrine ou encore des écoulements oculaire ou nasal.

Éviter la prise d’une quantité trop importante des amandes d’abricots, c’est-à-dire des graines constitutifs de son noyau. L’amygdaline contenu dans ces derniers se transforme très vite, au cours de la digestion, en un produit nocif voire avec une toxicité élevée : la cyanure. En France même, l’on rencontre fréquemment des cas d’intoxications par l’abricot en pratique quotidienne !

Variétés et conservation.

Dès la cueillette, l’abricot cesse de mûrir ! Il existe plusieurs variétés d’abricots dont le Bergeron, l’Orangé de Provence ou encore le Bergarouge.

Dans un compotier, la conservation peut aller jusqu’à trois jours maximum à condition que les abricots soient non exposés aux rayons du soleil ; et plus voire cinq jours si conservé au réfrigérateur.

Des astuces de plats.

Il existe toute une panoplie de recettes en cuisine pour laquelle l’on peut faire usage de l’abricot en tant qu’ingrédient. Autant salée que sucrée. Voici quelques idées gourmandes :
En sucrée : on l’utilise fréquemment pour faire de la confiture, des gâteaux, moelleux pistaches et abricots, flan aux abricots et croquants d’amandes, etc.
En salée : magret de canard aux abricots, brochettes de bœuf aux abricots, salades de crevettes et d’abricots, etc.