David Hallyday, le fils de Johnny Hallyday et de Sylvie Vartan fait parler de lui avec cette donation que lui a faite sa mère. Si l’aîné du rockeur n’a reçu aucun héritage de son défunt père, il peut toutefois compter sur sa mère qui lui a légué sa Villa Montmorency. Une donation qui attire la polémique aujourd’hui !

Des aînés déshérités !

Pour David Hallyday et Laura Smet, la lecture du testament de leur feu père fut un sacré coup dur il y a deux ans de cela. En effet, les aînés du Taulier n’ont reçu aucun héritage de leur père, désignant Laeticia Hallyday comme sa seule héritière. Une décision insensée selon les enfants du rockeur ce qui a a engendré une longue bataille judiciaire les opposant à la veuve de Johnny Hallyday. Selon l’ancienne directrice de Closer, Laurence Pieau, si Johnny Hallyday les aurait rayés de son testament c’est tout simplement parce que dans le passé, ce dernier leur avait déjà fait des donations financières conséquentes à plusieurs reprises. Parmi ces donations, la Villa Montmorency a été plusieurs fois citée parmi ces legs.

Une vérité à rétablir

Si Sylvie Vartan est resté très discrète sur sa vie financière ou les donations qu’elle avait faites à son fils, elle est sortie de son silence après que des rumeurs concernant la Villa Montmorency ont commencé à circuler. En effet, la maman de David Hallyday a voulu défendre l’intérêt de son fils unique et via un communiqué, elle a décidé de mettre au clair certaines fausses informations véhiculées par les tabloïds. La Villa Montmorency n’a pas été offert par Johnny Hallyday à son fils, mais plutôt par sa mère.

Cette dernière affirme que cela faisait partie des clauses de leur divorce. Elle avait renoncé à ce bien et a stipulé dans le contrat qu’il doit revenir à son fils sous forme de donation. Même si les deux époux se sont séparés dans les années 80, la donation n’a été finalisée par le rockeur qu’en 2002. Dès lors, David Hallyday possédait 50% de la propriété qui est évalué à 3,05 millions d’euros à cette époque. A noter que situé dans un quartier huppé d’Auteuil, cette demeure n’a cessé de prendre de valeur année après année.