Atteinte de la maladie à corps de Lewy, Catherine Laborde a abordé ses souffrances mais aussi ses rêves lors d’une interview qu’elle avait donnée sur Sept à Huit. L’ancienne  miss météo de TF1 voudrait réaliser l’un de ses plus grands rêves. Un voyage sur-mesure dans une ville qui lui tient à cœur en compagnie de son mari !

Des années pour faire la pluie et le beau temps

Catherine Laborde a commencé à présenter le bulletin météo sur TF1 depuis 1988, de nombreuses années où elle a prédit la pluie et le beau temps pour les millions de Français qui la suivaient chaque jour. Ce n’est qu’en 2016 qu’elle a décidé de prendre sa retraite à cause de sa maladie qui l’handicapait dans l’accomplissement de son travail. Au cours de ces nombreuses années, elle a accompagné de nombreux hommes et de femmes dans leur quotidien, sauf que cette maladie neurodégénérative lui a obligé de tirer sa révérence bien avant l’heure.

C’était sur Paris Match qu’elle s’est confié sur les souffrances qu’elle endure au quotidien tout en partageant ses espoirs et ses rêves auprès des téléspectateurs. « Mes symptômes sont ceux de la vieillesse : la fatigue, les gestes pas coordonnés, les chutes. Je trébuche au moins une fois par jour. Mais ce n’est pas seulement le corps qui se défait petit à petit. J’ai aussi l’impression d’être beaucoup plus émotive qu’avant. Ça m’est difficile de sortir dans la rue, j’ai peur de tout. Il y a tellement de choses que je m’interdis de faire, d’abord par crainte de ne pas y arriver…».

Un époux prêt à tout pour sa femme

Malgré cette maladie, Catherine Laborde est très bien entouré par les siens. Sa sœur, sa fille et bien sûr Thomas Stern, son époux est au petit soin avec elle, comme elle l’avoue dans les colonnes de Télé Star. Cette maladie lui empêche d’avoir une totale maîtrise de sa motricité, ce qui peut provoquer des incidents comme une chute ou un trébuchement. C’est dans ce quotidien que son mari l’accompagne pour qu’elle puisse retrouver un semblant d’autonomie.

Pour miss météo, c’est difficile d’être à la place de la personne assistée même si elle sent que son mari l’aime profondément. Il faut croire que l’ancienne présentatrice TV reste une femme indépendante, refusant la pitié des autres. Entre la maladie et son quotidien tumultueux, Catherine Laborde affectionne toujours l’idée de se sentir mieux et de pouvoir faire un autre voyage à Venise : « On y est allés très souvent. On y a nos repères. Ce sera plus facile. » Une escapade romantique qui fera certainement du bien à la mère de famille !