Depuis quelques temps, Nicolas Sarkozy est devenu le chou gras de la presse, et Cyril Hanouna en a mis son grain de sel ! Pour cause il avait été l’invité de Yann Barthès dans Quotidien.

Des émissions qui touchent le fond ?

Pour Cyril Hanouna, la rentrée de 2020 ne se passe pas comme prévu. Ses émissions ont connu un chute libre au niveau des auditions comme le cas de « A prendre ou à laisser » ! En effet, ce jeu diffusé tous les jours avant le Covid-19 ne sera plus présenté que du lundi au jeudi. Un coup dur pour le grand Baba qui se cramponne encore sur son émission phare « Touche pas à mon poste ».

Selon une source sur de chez C8, animé trois émissions d’affilé est une erreur, sauf que pour l’animateur ce n’est pas encore le temps de sonner le gang ! Il n’hésite pas à puiser dans ses sources pour arriver à contenir les habitudes des téléspectateurs tout en attirant de nouveaux adeptes. Comme le cas en septembre, Ciryl Hanouna avait pu décrocher une interview exclusive de Gérard Depardieu. L’acteur de 72 ans avait en effet fait le déplacement pour participer au papotage de toute l’équipe. Sauf que selon le Parisien, l’acteur avait été payé avant de venir sur le plateau !

Des émissions prises de court ?

Malgré les efforts, Ciryl Hanouna a été devancé par ses collègues chroniqueurs dont Anne-Elisabeth Lemoine dans C à Vous et Yann Barthès dans Quotidien. En effet, dans son émission, ce dernier avait reçu Nicolas Sarkozy comme invité lors de la présentation de son livre « Le temps des tempêtes ». Ce qui a marqué le plus l’émission c’était lorsque l’ancien président avait déclaré sa flamme pour Carla Bruni, sa femme. Comme à son habitude, Nicolas Sarkozy n’avait pas oublié de créer la polémique dans son commentaire sur la réédition du livre d’Agatha Christie « Les 10 petits nègres ».

Pour Cyril Hanouna, l’arrivée de Nicolas Sarkozy sur le plateau de C8 était une offense. Un membre de la production de C8 avait affirmé que le chroniqueur est entré dans une colère noire en voulant même appelé Macron au risque d’être tous viré. Ce coup de gueule était sans conséquence majeure pour Baba et son équipe. Même si les audiences de ses émissions ont pris un sacré coup, le chroniqueur reste toujours confiant. Un de ses proches affirme que dans le contexte actuel, personne n’arrive à faire mieux !