Face aux nouvelles mesures de sécurité prises par le président de la République et son gouvernement en décrétant le couvre-feu dans huit villes, France 2 avait décidé de lancer un nouveau programme présenté par Anne-Elisabeth Lemoine. Pour la première, la présentatrice n’a pas manqué de faire des confidences. De quoi interpeller les téléspectateurs mais aussi les autres personnes présentes sur le plateau !

Une émission qui a tenue toutes ses promesses !

C’était ce mercredi 21 octobre que France 2 a lancé l’émission « 6 à la maison » où les téléspectateurs ont pu retrouver Anne-Elisabeth Lemoine et son fidèle collègue Patrick Cohen. Sur le plateau, les deux compères ont reçu d’autres invités qui ont participé au talk-show, notamment, Thierry Ardisson. L’ambiance était bien au rendez-vous d’autant plus que tout a été fait sur-mesure pour amoindrir le sentiment engendré par le couvre-feu à l’approche des fêtes. Durant cette première, Lemoine n’a pas hésité à demander à Thierry Ardisson de se prêter à un jeu, notamment la reprise de son poste d’intervieweurs juste quelques minutes. La personne a interviewé était donc Anne-Elisabeth afin de connaître davantage sur sa vie amoureuse. Le jeu était donc lancé afin de connaître les dessous du couple que l’animatrice de C à vous forme avec Philippe Coelho, son mari d’architecte !

La raison pour laquelle son mari la quitterait c’est…

La première question était donc : « Est-ce que, par amour, si votre Jules vous le demandait, vous seriez prête à faire de la chirurgie esthétique ? ». Sans hésitée une seconde, la présentatrice avait répondu : « Je pense qu’il me quitte, si je fais de la chirurgie esthétique » ! Galant comme il est, Thierry Ardisson avait répondu que Lemoine a de la chance tout simplement parce que son mari l’apprécie à sa juste valeur. Et pour taquiner davantage le présentateur, elle affirme que son mari « s’est habitué » mais avec une once de sérieux, elle avoue que ce dernier lui avait déjà confié qu’en cas de chirurgie, il la quitterait !

Et pour lancer quelques piques à certaines, Ardisson avait donné son ultime conseil : « Surtout ne touchez pas aux lèvres. Il n’y a rien de pire que les filles qui se font pulper » tout en lui rassurant qu’elle a des lèvres normales. Pour continuer leur diatribe, l’homme en noir avait continué dans sa lancé en demandant à Babeth si elle était prête à « embrasser 100 fois les chaussettes sales de son mec ? ». Il n’a fallut qu’un espace d’une seconde pour obtenir la réponse. « Non, a assuré l’animatrice. Mais même celles de Julien Doré, je ne les embrasse pas. ». Rappelons-le d’ailleurs le chanteur occupe une place importante dans le cœur de la présentatrice tout bonnement qu’elle en est une « fan incontestable » !